Blog

Bien évidemment Pour une Poignée de Dés est incomparable, le meilleur liveplay JDR de tous les temps… mais il faut bien remplir son lecteur mp3 :p

Il existe différents types de podcasts qui traitent du jeu de rôle. Dans cet article nous allons essayer de vous en indiquer quelques unes (uniquement francophone).

Podcasts de liveplay jdr

Commençons par les émissions de liveplay, c’est à dire non pas des podcasts sur le jeu de rôle mais des podcasts d’enregistrement de parties de jeu de rôle comme Pour une Poignée de Dés.

  • Par delà les montagnes hallucinées : LE podcast de liveplay de jeu de rôle (qui m’a donné envie de refaire du jeu de rôle et même un podcast sur le jeu de rôle). D’une longévité exceptionnelle et d’une imperturbable régularité (il y a une campagne sur plusieurs années), les joueurs sont physiquement ensembles et les univers sont sympas (Cthulhu, Shadowrun, Carcosa, Les Terres du Milieux). Les scénarios sont des scénarios commerciaux. Les joueurs sont bons. Il y a un bon équilibre entre sérieux, ambiance et humour. Attention, ne pas se fier à la qualité du son horrible des premiers épisodes, ça s’améliore après.

podcast sur le jeu de rôle par dela les montages

  • Club JDR : Du liveplay mais aussi un podcast sur le jeu de rôle (audio), il est réalisé par des podcasteurs, une sorte de crossover permanent. Y participe notamment : une partie de la team de « Par delà les montages hallucinées » ainsi que l’ami Xilrian (ex-bazingcast). Comme la majorité des podcasts du genre il est malheureusement enregistré à distance, ce qui personnellement m’a toujours posé problème quelque soit le type d’émission (mais y a pas à dire c’est beaucoup plus simple à réaliser). Ceci dit, c’est un bon cru !
  • Quid Novi : Un podcast (audio) ami qui fait parfois des hors séries jeu de rôle. Enregistré à distance (Mumble). INSMV, plutôt orienté humour.
  • Plan B : Un autre podcast (audio) ami qui a réalisé exceptionnellement des émission jeu de rôle audio (très peu d’épisodes). Plutôt orienté humour aussi.
  • AVENTURES (Joueur du grenier) : émission vidéo dans un univers médiéval fantastique. J’ai rapidement décroché car il s’agit 1) de vidéo 2) de jeu à distance et 3) de médiéval fantastique… Le principal intérêt en fait est qu’ils utilisent roll20, une suite d’outils permettant de visualiser les lieux et les actions des joueurs. C’est amusant de le voir en action.

Dans ma liste se trouve majoritairement des podcasts audio mais aussi quelques rares émissions vidéos (l’intérêt de la vidéo pour une émission de jeu de rôle étant limité de mon point de vue). Je n’ai pas trop cherché sur Youtube étant plutôt consommateur de podcasts audio (consommation en mouvement) que ce soit pour le jeu de rôle ou d’autres sujets.

Si l’on exclu YouTube on constate qu’il n’y a malheureusement que très peu de podcasts de liveplay de jeu de rôle… pas assez pour obtenir régulièrement son fix dans son gestionnaire de podcast. On peut encore remercier JM Abrassart qui fourni la majorité des heures de podcast francophone de liveplay JDR.

Émissions sur le jeu de rôle

Passons maintenant aux podcasts sur le jeu de rôle et non de jeu de rôle. Ces émissions ne font pas de liveplay mais parlent de divers thèmes autour du JDR.

  • La cellule : le podcast sur le jeu de rôle de manière très cérébrale. C’est parfois too much, souvent passionnant. Je conseille de bien sélectionner ses épisodes en fonction des thèmes qui vous intéresse. J’ai un grand respect pour Romaric qui m’a malgré moi ouvert les yeux sur certaines problématiques liées au JDR.
  • Radio rôliste : un podcast sur le jeu de rôle et uniquement sur le jeu de rôle. L’ami Kobal nous parle par exemple de l’art d’incarner d’être un bon joueur, de comment incarner ses PNJ etc.

 

Cette liste de podcast sur le jeu de rôle s’étoffera petit à petit. Je ferais peut être un post dédié aux podcasts sur le jeu de rôle anglophones lorsque j’aurais eu le temps d’en écouter.

Et vous ? vous écoutez quoi ?

Plusieurs auditeurs m’ont demandé quelle étaient les musiques passées dans le podcast.

L’interprète et le titre de chacune ont donc maintenant été précisés dans le post de chacun des épisodes. Il s’agit du générique (toujours le même, tiré de la série Utopia et retravaillé par mes soins), des musiques de fonds (provenants souvent de bandes originales de films et séries) et de la musique de fin. En revanche les bruitages ne seront pas renseignés.

utopia-serie

L’excellente série Utopia et sa BO

La playlist Spotify

J’ai aussi créé une playlist Spotify qui sera mise à jour au fur et à mesure :

Afin d’apprécier au mieux cette campagne et les actions de nos joueurs nous vous invitons à parcourir les background de nos joueurs. Ceux ci ont été lus dans les trois premiers épisodes mais il peut être intéressant de les relire afin d’avoir tous les éléments pour percer les mystères de cette campagne.

En version web :

En version pdf :

Comment ont ils été créés pour ce jeu de rôle ?

Voici quelques détails sur les conditions de création de ces background de nos personnages pour ce jeu de rôle. Tout d’abord ceux ci ont été totalement libres, n’étant limité que par leur imagination, puis quelques rares légères adaptations ont été faites par le MJ avec l’accord du PJ (modifications vraiment mineures mais qui aurons leur importance) tant d’un point de vu cohérence avec l’univers que la fiche de personnage. C’est après cela que le scénario de cette campagne de jeu de rôle a été finalisée afin de le mettre en adéquation avec les créations des joueurs.

Je suis personnellement favorable à laisser la maximum de libertés aux joueurs dans la création de leur background, en effet cela permet une meilleure appropriation, un meilleur roleplay et un plus fort engagement. C’est au maitre du jeu d’ensuite faire correspondre cela à son univers et son scénario de campagne de jeu de rôle. Dans « jeu de rôle » il y a avant tout rôle, c’est pourquoi le primordial est de soigner le lien entre celui ci et le joueur.

Nom : Mathieu Villard

Joueur : Griffooo

Age : 37 ans

Mathieu Villard est né en banlieue en 1975 d’une famille aux moyens modestes. Il est un enfant plutôt solitaire sans beaucoup d’amis, et va très vite se réfugier dans les jeux vidéo et les romans pour oublier sa vie misérable. Ses parents décèdent alors qu’il a 14 ans. Son père d’une maladie grave inexpliquée, sa mère d’un suicide. Déjà renfrogné, il va peu à peu s’isoler après avoir été récupéré par sa grand-mère. Il va peu à peu se passionner pour les théories du complot et à leur démantèlement et va donc chercher à devenir journaliste pour confronter les faits à la rumeur.

Après des études brillantes au lycée, puis à la fac d’histoire, il va rentrer en école de journalisme. Il finira deuxième de sa promo à l’ESJ Lille. Malgré cette réussite scolaire, la mort de ses parents continue à l’obséder et il cherche à comprendre comment cela a pu arriver, sans toutefois trouver de réponse suffisamment convaincante.

Après ses études, il refusera les propositions de certains grands médias généralistes et décidera de travailler tout seul. Pendant cinq ans, il va travailler en tant que freelance sur des sujets variés comme le reportage de guerre, l’économie et la politique.

Un jour, alors qu’il enquête sur une personnalité, il apprend l’existence et l’activité de l’agence W&B. Il découvre notamment que sous ses couverts d’agence de détective, elle participe également à des activités paranormales. Il se renseigne alors davantage et parvient à entrer en contact avec George Blackmoor. Fasciné par sa curiosité, son instinct et son acharnement, Blackmoor va répondre à certaines de ses questions et le convaincre de travailler au sein de l’agence.

Mathieu Villard ne pourra évidement plus exercer son activité de journaliste à plein temps mais, avec le soutient de Blackmoor à la condition qu’il ne mentionne jamais l’agence et ses clients, il continuera à travailler sur certains sujets qui l’intéressent, notamment pour le compte du Réel, un site Internet d’investigation. Il n’a de contact qu’avec son rédacteur en chef, Raymond Boisron, qui l’a connu à l’ESJ, quasi exclusivement par mail. Raymond Boisron connait son nom, son prénom et son visage, mais ignore tout de l’activité d’agent de Mathieu Villard, qui écrit ses articles sous le pseudonyme de Bernard (le prénom de son père) Martin (le nom de jeune fille de sa mère). Mathieu choisit ses sujets, utilise son activité de journaliste pour se renseigner pour certaines enquêtes de l’agence, et étendre son carnet d’adresses. En moyenne, il n’écrit qu’un article par mois, mais le rythme reste très irrégulier. Choisissant lui-même ses sujets, il refuse d’enquêter pour Le Réel sur un client de l’agence afin de respecter son accord avec Blackmoor. Ce dernier l’encourage à écrire, il va même aller jusqu’à lui proposer des sujets, tous très pertinents et documentés. En revanche il exerce une pression sournoise mais constante afin d’être tenu au courant en amont des sujets abordés par le journaliste. Cela ne manquera pas de provoquer des tensions entre eux rapidement.

S’il a entendu des bruits de couloir dans l’agence sur l’existence de phénomènes paranormaux, il ne peut y croire, étant avant tout quelqu’un de rationnel. Cependant, il n’arrive toujours pas à comprendre la mort brutale de son père, celle-ci restant à ce jour inexpliquée.

Bien qu’il ne soit pas très social il semble que le personnel de l’agence dans son ensemble l’apprécie. Une attention dont il se passerait bien et qu’il attribue à sa relation privilégiée avec Blackmoor, leur patron.

De son père Mathieu n’a gardé qu’une montre dont il ne se sépare jamais, c’est le seul objet qui le lie encore à son histoire familiale. 

Il a très régulièrement des cauchemars, certains plutôt calmes dont il ne comprend pas vraiment le sens, et d’autres, atroces, dont il traine parfois les séquelles pendant plusieurs heures après son réveil.

Nom : Lucien Lancier

Joueur : Aterraki

Age : 54 ans, né le 24 décembre 1961 de Martin Lancier et Helena Alonso (de nationalité espagnole, naturalisé française, après mariage)

Le père était commissaire de police à lyon, retrouvé mort en mai 1972  durant une affaire de trafiquant d’oeuvre d’art (apparemment des oeuvres d’arts volés par l’armée nazis qui étaient réapparu sur le marché noir). Sa mort n’a jamais été clairement expliqués à sa famille, puisqu’il est mort (sujette à beaucoup de doutes)  après avoir mené une perquisition dans l’incendie de l’entrepôt.

Sa mère était traductrice, elle est arrivé à Lyon en 1955, fuyant le franquisme.

Après sa mort, Lucien avait 10 ans, sa mère à déménagé à Paris pour fuir les rumeurs, cet épisodes a beaucoup marqué Lucien qui après son service militaire (il n’en garde pas un bon souvenir) est retourné 5 ans en Faculté.

2 ans en droit qui ne lui laissé aucun souvenir, probablement pour faire plaisir à sa mère et 3 ans en art plastique.

Ateraki - Avatar 2C’est durant ces 3 ans en Art-Plastique à Paris qu’il a fréquenté des mouvement d’extrême gauches, parallèlement à cela, il a été contacté par la DGSE qui espionnait ses mouvements (plusieurs attentat sérieux en 1982 à Paris).

La DGSE le convainc (après lui avoir parlé de rumeur sur son père) de faire des rapports sur certains étudiants (principalement étrangers ou très engagé politiquement) et leur rapports avec des groupuscule extrémiste. Etant sincèrement de gauche, cela lui pose un cas de conscience mais il accepte.

Il a commencé à renseigner de manière  informelle les réunions de ces mouvements. Il arrive a convaincre son supérieur de nouvelles menace d’attentats mais ils n’arrivent pas à stopper un nouvel attentat en septembre 1983.

Il décide donc de rentrer dans la police et tente le concours pour devenir officier de Police, le fait qu’il est renseigné le gouvernement l’aide probablement dans son accès au concours, il est reçu avec mention bien et ses recruteurs sont surpris de son assurance et des ses aptitudes.

Il passe capitaine de Police en 1997 après avoir été promus.

Il n’a pas eu de grandes affaires, il s’est spécialisé dans les affaires de vols et n’a apriori eu contact avec le surnaturel, après une perquisition pour une saisie d’objets volés,  revenant en soirée, après une intuition …  il a été impliqué dans 1 prise d’otage dans un entrepôt de police et a touché 2 personnes (le chef du groupe a pu s’enfuir) apparemment cette affaire était en lien avec un client de W&B.

Il est un des premiers officiers à utiliser un ordinateur et se servir de bases de données, il peste souvent contre les ordinateurs trop vieux du service dans lequel il travaille, il a su donc s’adapter à l’arrivée d’internet et l’utilisation des nouveaux logiciels dans la police mais il n’est pas non plus un spécialiste.

D’un caractère taciturne, il est assez bordélique et attache peu d’importance à son apparence, pourtant il a paradoxalement résolu bon nombre d’affaires anciennes en regroupant des résultats d’expertises et d’anciens rapports de police.

Il n’a jamais été marié mais a été 11 ans avec une femme, n’a pas d’enfant (connu).

Sa mère est retourné en Espagne quand il est passé capitaine, ils ont une relation assez distante.

Il a commencé à ‘péricliter’ à la séparation d’avec sa compagne et a eu quelques problème de d’alcool et il commence à tenter d’enquêter sur l’affaire dans laquelle son père a trouvé la mort (et étrangement cela agace ses supérieurs, à tel point qu’ils tentent de le changer d’affectation) 

En 2010 après avoir quitté la police il s’intéresse à W&B avec qui il a été amené a enquêté une fois ou deux durant des affaires de police. Il est reçu et engagé en 2011 après une série d’entretiens étranges (QCM sans queue ni tête, tests physiologiques utilisant des appareils non identifiés et ce qui ressemblait à une sorte de jeu de mise en situation, un interrogatoire musclé dans lequel il jouait le suspect).

Personnel :

Il adore les séries surnaturelles et n’aime pas du tout les réseaux sociaux.

Son chat s’appelle Gustave.

Sa voisine le trouve étrange.

il n’est plus  Alcoolique mais garde une bouteille fermée de whisky dans la boite à gant de sa voiture

Il s’est fait opérer du foie il y a un mois dans une clinique privée en dehors de Paris afin de dissimuler l’intervention à W&B. Il complexe un peu sur son âge et sur les séquelles de son alcoolisme passé, et il ne voudrait surtout pas être recalé pour ces raisons. Même avec cela il est bien plus compétent que la plupart des petits jeunes de l’agence. 

Afin que vous puissiez mieux vous projeter dans ce scénario de jeu de rôle et que vous ayez toutes les cartes en main pour mener l’enquête, voici le plan dessiné avec les joueurs pendant cette partie de jeu de rôle.

Les parties griffonnées sont des bois, les rectangles sont les différentes parcelles numérotées exploitées (avec les machines) ou à exploiter. Les rectangles barrés sont les baraquements en préfabriqué (à côté les pompes à eau avec plus au nord la rivière), les petits battons sont les troncs stockés à divers endroits (avec des camions devant pour ceux prêts de la route).Le cercle barré représente la grue.

Au nord la route part vers le village et au sud au restaurant de routier Chez Rosine. Entre les deux se trouve une maison d’habitation isolée.

Un dessin de grand talent digne d’un jeu de rôle haut de gamme.

jeu de rôle aide de jeu

Disponible en version HD ici.

Les plans dans le jeu de rôle

En tant que joueur ou MJ je ne peux me passer de plan dans un jeu de rôle. Peut être est ce du au fait que je suis très visuel ou tout simplement que cela est je trouve indispensable dans toute stratégie d’action d’un bon joueur. Cela permet de mettre tout le monde d’accord, de fixer quelque chose dans le média d’imagination qu’est le jeu de rôle. Chacun imagine des choses, complète les descriptions grâce à sa propre imagination, ce qui est très bien sauf lorsque que cela peut provoquer des quiproquo, des conflits de visions qui peuvent gêner le jeu. C’est pour cela que pour ma part je demande ou je dessine systématiquement un plan à chaque scène d’action de mes parties de jeu de rôle, ou à chaque fois que la typologie du lieu a son importance (cela est valable pour l’enquête aussi).

Et vous, qu’en pensez vous ?

fiche de perso jeu de rôleDécouvrez les fiches de personnage de nos joueurs au moment du lancement de la saison 1 de ce jeu de rôle. Les règles utilisées ont été celles de Vampire la Mascarade et les PDF interactifs proviennent de l’édition Vampire la Mascarade 20ème anniversaire (en anglais). Pour ce qui ne connaitraient pas World of Darkness il faut savoir que ces règles sont en fait communes à tout cet univers. On utilise donc ces règles que l’on soit un humain, un vampire ou tout autre créature fantastique (avec quelques ajustements au besoin) si bien sûr elles existent réellement…

Nous re-publierons ces fiches régulièrement lorsque des mises à jour seront nécessaires suite à la dépense de points d’expérience.

 

Voici les fiches de chacun des personnages de nos joueurs de jeu de rôle :

Les règles de Vampire la Mascarade (World of Darkness)

Nous ferons bientôt un post dédié sur les règles du jeu de rôle Vampire la Mascarade (et World of Darkness en général) qui, dans son édition 20ème anniversaire, a modifié plusieurs éléments par rapport à l’édition originale.

Ici il s’agit de la création d’humain en utilisant les règles de créations suivantes :

  • Attributs : 7, 5, 3 points
  • Compétences : 13, 9 et 5 points (maximum 3 niveaux par compétence à ce stade)
  • Avantages : 5 points en backgrounds et 7 en vertus
  • 15 points bonus à dépenser où le joueur le souhaite

Pour en savoir plus sur Vampire la Mascarade 20th voici deux articles :

Les fiches de personnages dans un jeu de rôle

Symbole du jeu de rôle la fiche de perso n’est pour autant pas l’alpha et l’oméga du jeu de rôle. Le joueur doit concevoir une cohérence entre le background de son personnage et ses caractéristiques afin qu’il n’y ait pas de frustration. Le joueurs doit aussi être conscient des conséquences d’incarner un personnage pas très malin, pas très social ou à l’opposé pas très physique. Il faut par exemple un certain recul pour incarner un personnage non social alors que l’on aime prendre la parole et contrôler le groupe. Le joueur de jeu de rôle peut aussi ressentir une frustration dans les phases d’actions si son personnage se voit facilement maitrisé ou incapable de distancer ses ennemies…

Incarner des personnalités différentes de la sienne font parties du plaisir et la richesse du jeu de rôle (d’où son nom…) cependant je conseillerai aux joueurs débutants de concevoir un premier personnage qui ne s’éloigne pas trop de sa propre personnalité, il pourra déjà se faire plaisir grâce au scénario et aux capacités héroïques de son personnage.

L’aventurière Alyssandre

Nom : Alyssandre Steward

Joueur : Xeutrope

Lieux de naissance : Londres

Date de naissance : 06/06/1986

Alyssandre Steward est fille de Jeanne Cotrot, citoyenne française, et James Steward, sujet de sa majesté. Orpheline de ses deux parents. Son père a été tué dans des circonstances plus qu’obscures en 1990, sa mère s’est suicidée peu après. C’est sa tante, Gaëlle Cotrot, habitant à Vincennes, qui s’est occupée d’Alyssandre. Le jour de ses 18 ans, elle reçoit la visite de deux agents de W&B. On lui explique qu’un poste d’agent de choc l’attend et lui fait une offre qu’elle ne peut refuser : un bon salaire et surtout des informations potentielles sur son histoire familiale. Il semblerait en effet que des personnes au sein de l’agence en savent beaucoup sur les circonstances de la mort du père de Alyssandre. De l’aventure et des informations. 

Aventure Alyssandre l'aventurière

Un passé familial mystérieux

Il faut dire que la famille Steward a un passé houleux. Le bruit court qu’ils sont les descendants du chevalier Steewart, guerrier errant qui au XIVème siècle rendait la justice aux plus pauvres. Il se serait attaqué un jour à un duc qui exploitait les populations se trouvant sur son territoire. John Steewart, sans peur ni reproche aurait décidé d’agir et d’éliminer cette engeance une bonne fois pour toute. L’histoire raconte que ce duc était le complice de sorciers provenant d’une dimension parallèle et infernale. Victorieux des forces du mal après un combat acharné, John Steewart est cependant mort peu de temps après dans de circonstances étranges, laissant sa femme et ses enfants à un sort incertain. Près de cinquante ans plus tard, le fils aîné des Steewart mourrait après avoir secouru un village attaqué par des bêtes immondes. Le même schéma s’est répété un grand nombre de fois : le premier enfant de la famille mourrait systématiquement après avoir protégé des innocents d’une attaque étrange.

Alyssandre et sa tante ont beaucoup travaillé et étudié ces décès dans la famille. La plupart sont explicables d’une façon cohérente et pertinente mais le fait est que la logique même des choses est perturbante. Très aguerrie au combat à l’arme à feu et dotée de connaissances poussées dans tout ce qui touche de près ou de loin à l’informatique et aux systèmes de sécurité numérique, elle fera tout pour découvrir ce qui se cache derrière les histoires de sa famille. 

Une aventurière téméraire

Elle a été blessé dans sa mission précédente, un coup de couteau au côté qu’elle a soigné discrètement et décidé de dissimuler à l’agence. En effet il est hors de question de manquer pour elle la prochaine mission qu’elle fera en compagnie de l’agent Mathieu Villard, qui aurait, d’après Blackmoor, des informations sur son passé. Alyssandre va donc tenter de sympathiser discrètement avec lui et, en cas de danger mortel, tout faire pour le sauver.

On souhaite bonne chance à Alyssandre dans cette aventure !

émission jeu de rôleDes images de notre émission de jeu de rôle

Vous allez enfin pouvoir mettre un visage sur nos chers joueurs, de gauche à droite : Swann (Tamara Eutrope), Xeutrope (Alysandre Stewart), Aterraki (Lucien Lancier) et Griffooo (Mathieu Villard).

Découvrez plus de photo dans le header de cet article ou sur flikr. Pour les photographes, les photos ont été prises avec un Lumix GM1.

Quelques éléments à noter sur cette série de photos :

  • Découvrez l’apparence des personnages de nos PJ.
  • Le système de WoD utilise quasi exclusivement des dés 10, omniprésents sur la table.
  • Côté technique vous remarquerez que j’utilise garageband pour enregistrer mes podcasts et que chaque joueur est équipé d’un micro personnel. Ce dernier point permet d’avoir une bonne qualité sonore en limitant les bruits parasites, un luxe que nous pouvons nous permettre en tant qu’anciens podcasteurs ayant investies depuis plusieurs années dans du bon matériel.
  • Nous enregistrons majoritairement de jour, ce qui affecte malheureusement l’ambiance.
  • Découvrez quelques aides de jeu et notes de nos joueurs, dont les fameux gribouillages de Swann.

J’espère que ces quelques photos vous aurons permis de mieux visualiser nos conditions de jeu. N’hésitez pas à poster dans les commentaires si vous avez des questions à ce sujet, sur des aspects techniques du jeu de rôle ou de l’enregistrement de l’émission.

Soutenez nous et abonnez vous à notre émission de jeu de rôle

Pour nous soutenir n’oubliez pas de nous mettre un commentaire sur iTunes et partager cet article.

Vous retrouverez toutes les informations relatives aux différents modes de consultation de notre émission de jeu de rôle sur la page S’abonnez au podcast JDR.

 

 

Nom : Tamara Eutrope

Joueur : Swann

Age : 21 ans, née le 6 Janvier 1991 à Pyongyang.

Elle a vécu son enfance en Corée du Nord, naïvement, dans les rangs, comme tous ses petits camarades. Elle fut toujours très discrète, a toujours réussie à se fondre dans la masse grâce entre autre à son physique assez « banal ». De toute façon, la discrétion et se mêler à la foule était nécessaire et même recommandé au vu de la politique de son pays.

A ses 14 ans, ses parents se sont fait enlever par la police pour une raison qui lui est toujours inconnue. Elle vécue un réel traumatisme. Un traumatisme toujours présent aujourd’hui, source de cauchemars fréquents.

Elle fut confiée à une autre famille, famille à laquelle elle n’a jamais réussi à parler suite à ces événements. Même si son éducation est très limitée, Tamara n’est pas pour autant naïve et ce choc lui a permis d’ouvrir les yeux à propos de la politique de son pays.

Elle a été l’une des rares à avoir réussi à s’échapper et passer la frontière suite à un gros entraînement quotidien. Elle se forgea seule secrètement privilégiant son agilité, sa discrétion et sa réactivité.

Elle a ainsi traversé la Chine, la Mongolie et bien d’autres pays jusqu’à arriver en France.

Pendant tout son périple Tamara n’a adressé la parole à personne. Elle n’a ainsi jamais cherché de réel travail et a uniquement vécu au jour le jour grâce à ses talents de discretion : pickpocket, vols, magouilles, etc…. Tout son périple, ses combines, sa lutte pour survivre lui ont forgé petit à petit son identité.

C’est tout naturellement qu’en arrivant en France elle continua son activité principale à une échelle de plus en plus importante. Elle s’y fit appeler « Tamara », pour garder son identité secrète, créant par la même occasion de faux papiers. Après plusieurs années, elle y a appris le Francais et arrive à communiquer avec les gens. Elle reste malgré tout très timide et bégaie fréquemment.

Elle volait des portefeuilles qu’elle rendait, puis elle a commencé à les garder pour petit à petit se tourner les cambriolages de particuliers, de sociétés diverses, de commerces, de Musées, etc…

On dit qu’elle est derrière les plus gros casses non résolus d’Europe. Beaucoup imaginent que c’est elle qui a entre autre réussi à dérobé  « Les Choristes » d’Edgar Degas à Marseille.

Tamara a toujours réussi à ne laisser aucune trace derrière elle, jamais les forces de l’ordre n’ont pu remonter à elle. La seule fois où elle a été repérée, non sans mal, était lors de sa tentative de vol de données extrêmement sensibles à W&B.

C’est ainsi que W&B ont découvert cette jeune femme et son profil très atypique.

Ils ont ainsi eu toutes les cartes pour réaliser un chantage. Soit elle coopérait, soit toutes les infos qu’ils avaient pu récolter sur elle (photo, profil, etc…) allaient être délivré à la police.

Tamara ignorant les informations que W&B détient à son sujet et connaissant  la réputation des enquêteurs de cette société, fut contrainte d’accepter ce contrat, lui permettant de parfaire son art dans un cadre beaucoup plus légal.

Tamara a récemment participé à une rixe en rentrant chez elle un soir tard, elle a mis tous les agresseurs au tapis assez rapidement mais s’est faite une entaille au ventre en tombant sur un poteau métallique. Elle s’est soignée elle même afin que surtout W&B n’en sache rien. Elle a besoin de l’argent de cette prochaine mission et doit surtout rester indispensable à l’agence, hors de question d’être recalée.